Photo © Paolo Cinotti

Les promenades de Maresca

Maresca, San Marcello Piteglio (PT) | (Allarga la mappa)

1. Promenades de Case Alte
Cette promenade comprend une série de petits villages caractéristiques qui parsèment toute la périphérie du centre du village. On pense qu’ils ont été construits avant le village, pas loin de 1400, et qu’ils conservent encore le nom des familles qui y vivaient déjà dans l’Antiquité.
De la place principale, vous prenez la route «Case Alte» qui s’élève doucement entre quelques petites villas. Après quelques dizaines de mètres, vous passez par l’endroit où se trouvait le palais de Ludovico Appiano presque entièrement détruit par les bombardements de la dernière guerre mondiale. Aujourd’hui, de l’ancien palais, on ne voit qu’une petite tour mal restaurée. En quittant le parking, vous continuez à monter pour atteindre le village de Case Milea, puis Case Zuccheri et Case Martini; vous passerez près de Case Bizzarri et de Case Marchionni qui restent sous Case Paradiso où se trouvent les plus anciens bâtiments de tout le village datant du XVème siècle.
Une fois passé le hameau de Selvina et Case Paolacci, descendez jusqu’à traverser la route qui monte vers la Casetta Pulledrari. En continuant à descendre à gauche, prendre Via del Teso qu’on nous ramènera à point de départ.

2. Promenade de la Ferrière Papini
De la place «Ludovico Appiano» prendre Via del Teso qui monte d’abord aux jardins publics pour continuer jusqu’à un carrefour; nous continuons à droite et nous atteignons un autre carrefour que nous franchirons en allant à gauche, le chemin pour atteindre la Ferrière Papini est indiqué par des panneaux donc nous ne courrons pas le risque de se perdre. Nous traversons le petit pont sur le torrent Maresca et la ferrière nous apparaîtra sur la droite.
Jusqu’à il y a quelques années, ce n’était qu’une maison en pierre aux murs noircis par la fumée, mais après une longue et soignée restauration, elle est revenue à son ancienne splendeur, devenant l’un des pôles muséaux les plus visités.
Après avoir traversé le pont, on atteint le complexe touristique de Ginestre avec sa piscine couverte qui fonctionne toute l’année et sa piscine extérieure qui égaye l’été de Maresca. Du Ginestre vous redescendez à Via del Teso puis à la place principale.

3. Promenade du Crinalino
De la place principale, en descendant Via Risorgimento, vous atteignez l’ancienne «Case Biondi» centre sud du pays. Après avoir passé la fontaine, vous atteignez un pont en pierre caractéristique avec des briques rouges sur le ruisseau Maresca; continuer d’abord en passant sous le viaduc routier route provinciale puis prendre la piste muletière qui monte à gauche le long d’une clôture. On conti-nue sur ce passage pour quelques champs cultivés et un bosquet de châtaigniers et d’aulnes, traverser enfin la route panoramique de Bardalone près d’une petite Vierge.

Promenez-vous près de la Casetta Pulledrari
Situé à la frontière de la Forêt du Teso, le refuge de la Casetta Pulledrari a été pendant des années un point de référence pour les marcheurs et les amateurs de promenades en montagne.
Bien que le refuge soit au moment fermé, il reste comme point de départ pour de nombreux itinéraires; pour l’atteindre il suffit de suivre les indications et après environ 10 km du centre de Maresca vous arrivez à notre destination. La plupart des sentiers son balisées et entretenus par la section locale du CAI.

A. Promenade de Spinarazza
Juste avant d’atteindre le parking Casetta Pulledrari, près d’un large virage coude, une route forestière bifurque vers la droite en continuant à mi-hauteur de la colline pendant une douzaine kilo-mètres jusqu’à rejoindre le S.S. n. 632 qui relie Pontepetri à Pracchia. Pendant le voyage, il est ainsi possible d’observer des panoramas suggestifs sur la vallée du Reno et sur la plaine de Pistoia. En cours de route, il n’y a pas de sources; il est conseillé de prendre un peu d’eau fraîche directement de la fontaine dans le centre du village.

B. Promenade du Pian della Trave
Du Rifugio della Casetta Pulledrari vous descendez légèrement vers le sud jusqu’à quand vous croisez un chemin forestier qui tourne à gauche. Après avoir franchi la barrière on continue le long du chemin de terre non pavé jusqu’à une clairière dans une sapinière. On atteint puis facilement la crête où il y a une petite plaine herbeuse pratique pour un pique-nique (il est recommandé de ne pas laisser de déchets).
Il était une fois dans ce lieu, une grande « poutre » qui délimitait les limites de pâturage entre les deux vallées. Pour retourner à la Casetta Pulledrari, vous pouvez aussi prendre le sentier C.A.I. n. 33 qui traverse une suggestive forêt de hêtre.

C. Promenade de la Maceglia
Depuis le Refuge de la Casetta Pulledrari, prenez la route qui descend jusqu’au parking et suivez-la pour quelques virages serrés le long d’un confortable chemin de terre qui continue à mi-hauteur de la côte. Le parcours se déroule en grande partie sur un terrain plat, pour monter légèrement seulement dans le dernier tronçon final, avant d’arriver au col de la Maceglia. La Maceglia est un lieu tristement célèbre sur la montagne car en ce lieu pendant la Seconde Guerre Mondiale une patrouille allemande surprit un groupe de la brigade «Bozzi» tuant deux partisans et en blessant d’autres. Une borne rappelle de ce tragique événement et un cartel illustre brièvement ces phases de la guerre mondiale.

D. Promenade du Rombiciaio
Du refuge de la Casetta Pulledrari, suivez la description de la promenade de la Maceglia jusqu’à croiser un chemin muletier qui monte à droite, marqué avec balisage blanc-rouge du C.A.I. n. 1-3. Continuer sur ce chemin, en montant continuellement jusqu’au col de Rombiciaio où l’on a une vue suggestive sur la vallée de l’Orsigna. Du col, en un peu plus d’une heure, on peut rejoindre l’agréable Rifugio del Montanaro, géré par la section locale du Club Alpin Italien.